Tomo

Réalisateur: 
Bakary Diallo
Type: 
Fiction
Pays: 
Mali
Année de production: 
2012
Durée: 
7min
Synopsis: 

Tomo donne à voir des êtres fantomatiques enflammés qui effectuent des tâches de la vie domestique, il aborde de manière symbolique les blessures physiques et psychologiques que subissent les peuples dont le territoire est ravagé par la guerre. Si cette vidéo a été tournée au Mali, il représente les déséquilibres générés par les conflits armés d’une manière générale. Il évoque également la question des mouvements de population, « Tomo » signifiant littéralement en Bambara « un territoire déserté du fait de la guerre » : ces déplacements sont un autre signe universel du territoire en conflit.

Biographie du réalisateur

Bakary Diallo est originaire de Kati au Mali. Il a commencé la pratique des arts visuels et du cinéma au conservatoire des arts et métiers multimédia/Balla Fasséké Kouyaté de Bamako d’où il réalise le film The Light (2010) qui s’érige contre la dictature et met en scène un peuple, représenté par des citrons, qui se bat pour accéder à la démocratie. Les feuilles d’un temps (2010)  est un hommage, en filigrane,  à la femme à travers le thème “souvenirs d’enfance”. Ses travaux sont essentiellement  basés sur les détailles et se servent du quotidien et des objets pour se construire. Avec des images fortement influencées, du point de vue esthétique, par la photographie, Bakary Diallo pratique un style de montage souvent très tranché et assez rythmé. Ses récits sont relativement logiques dans leurs structurations, mais très simplifiés. Ils saisissent juste l’instant essentiel, le moment précis où l’action se produit et se passe du reste. Ce qui procure à ses travaux une sorte de narrativité très contractée, étrange et originale. C’est la réduction  du récit au strict minimum jusqu’à frôler parfois l’abstrait ou l’énigme.