Mare Chiuso

Réalisateur: 
Andrea Segre, Stefano Liberti
Type: 
Documentaire
Pays: 
italie
Année de production: 
2012
Durée: 
60min
Synopsis: 

Depuis Mars 2011, après le déclenchement de la guerre en Libye, de nombreux migrants et réfugiés africains se sont échappés du pays. Alors qu'une partie de ce flux a trouvé refuge dans des camps de réfugiés à la frontière de la Tunisie, d'autres ont réussi à atteindre les côtes italiennes par bateaux. Beaucoup d'entre eux avaient déjà été repoussés par l'Italie à la suite d'un accord signé par Berlusconi et Kadhafi en 2008. Depuis la signature de cet accord, tous les migrants interceptés en mer par la marine italienne ont été renvoyés de force en Libye, où ils ont été exposés à toute sorte d'abus commis par la police locale. Mare Chiuso révèle ce qui est réellement arrivé aux réfugiés africains sur les navires italiens au cours de ces opérations et dans les prisons libyennes après leur expulsion.

Biographies des réalisateurs

STEFANO LIBERTI 

Stefano Liberti travaille comme journaliste à «Il Manifesto» et collabore avec d'autres journaux, à la fois italiens (L'Espresso, Ventiquattro, Geo, Anna, Diario della settimana) et internationax (El Pais semanal, El mundo-Cronica, Le Monde diplomatique, Frankfuerter Rundschau, Die Tageszeitung). Il écrit un premier livre, au sud de Lampedusa, sur les voies de migration d'Afrique centrale vers les pays méditerranéens, avec lequel il remporte le Prix Indro Montanelli 2010. Il est co-auteur de documentaires comme Le Sud de Lampedusa (2006) et Like a Man on Earth (2008) de Andrea Segre. Son documentaire L’inferno dei bambini stregoni  (2010) sur les enfants accusés de sorcellerie à Kinshasa, République démocratique du Congo remporte le Prix Anello Deboli 2010.

ANDREA SEGRE  

Réalisateur de films et de documentaires pour le cinéma et la télévision, il est également chercheur en sociologie de la communication. Depuis plus de dix ans, il s’intéresse au thème de la migration et est le fondateur de l'association ZaLab, où il développe deux projets de production et des ateliers participatifs. Il réalise de nombreux documentaires qui ont été primés. Parmi ses travaux les plus récents: Comme un homme sur terre (2008), qui a déjà remporté de nombreux prix (2.SalinaDocFest, mention spéciale au Prix de Vittorio de Seta De et Grand Prix TeleFrance CMCA), présenté dans de nombreux festivals en Italie et à l'étranger ( Festival de Milan Film; Visioni Italiane, Bologne; Cinemafrica, Stockholm, Sao Paulo Film Festival) et nominé pour le David di Donatello, dans la section documentaire. Il réalise en 2011 son premier long métrage Io sono Li, une co-production entre l'Italie et la France.